Quelques livres et musiques (École St Victor)

Bonjour à tous,

J’ai commencé à la rentrée des ateliers hebdomadaires avec des GS-CP-CE1 et des CE2-CM1-CM2. J’ai testé Michel Piquemal mais sans images pour les petits ça passe pas trop. Je traîne maintenant beaucoup dans les médiathèques et chez les bouquinistes … J’adooore.

Voici quelques trouvailles, les livres :

LE TIGRE ET LE CHAT, Eitaro Oshima

Peut être un peu long, j’ai préféré sauter quelques lignes.

E120859

 

 

 

 

 

UN POISSON EST UN POISSON, Léo Lionni

5-20091007

 

 

 

 

 

 

 

FRÉDÉRIC, Léo Lionni

9782211065894FS

 

 

 

 

 

 

 

Pour les grands pour l’instant  j’ai du mal à me positionner par rapport au fait de raconter une histoire. Ce sont des garçons CM1 et CM2, sur la pause du midi, donc bien excités et pas toujours de bonne volonté.  J’ai l’impression qu’ils veulent vraiment bouger apprendre des postures (de préférence difficiles, comme des grands quoi). Du coup je suis tentée de m’éloigner de la ligne du RYE et de vraiment axer les cours sur un travail postural. Si certains d’entre vous ont de l’expérience dans cette tranche d’âge je suis vraiment preneuse !

 

Pour la musique, j’ai testé pour l’instant :

Ennio Moricone, Il mio nome é nessuno (sympa car certains morceaux ont une version tonique et une autre douce)

Anthony Rother, 62 minutes on Mars (pour une marche de guerriers/robots)

Je compte me servir de la collection Frémeaux, Je découvre la Mer (la jungle, la forêt etc)

Je compte explorer René Aubry.

__________

Bonne continuation à tous.

Émilie.

 

 

Atelier périscolaire (4-6 ans) – Ganesh l’éléphant et autres animaux

Atelier périscolaire (4-6 ans)

Ganesh

Contexte :
Cours réalisé chez un particulier.
2 enfants ont déjà pratiqué du yoga enfant.
Les 2 autres sont intéressés car leur grand-mère fait du yoga et ils l’observent quand elle
pratique. Lorsque leur maman leur demande, ils miment ce qu’ils ont observé.
Ils ont fièrement prévenu leur entourage, depuis plusieurs jours, qu’ils allaient participer à un cours de yoga chez eux.
L’un deux m’a demandé si on pouvait faire un atelier yoga et cuisine ou peinture (je note
l’idée)
Thème de l’atelier : Ganesh l’éléphant et autres animaux
4 garçons de 4 à 6 ans
Séance réalisée un mercredi après-midi à 16h30
Durée prévue : 45min (réelle: 38min)
Objectifs de l’atelier :
- développer le sens de l’observation / Se concentrer
- sentir son corps, sa respiration

1°) Faire connaissance (Vivre ensemble)
Bonjour à tous, je m’appelle Guillaume. On va se donner la main et faire une ronde, puis on
s’assoit sur les tapis.
Vous avez vu qu’il y a une statue ici, elle s’appelle Ganesh.
Vous allez choisir un fruit (carton), aller le déposer au pied de Ganesh en disant votre prénom, haut et fort.
On applaudit le copain qui dit son prénom. Pour être sûr d’avoir bien retenu le prénom du copain, on prend la balle (balle Pilates), on la fait rouler jusqu’à un copain en l’appelant par son prénom.

Remarque et observation : exercice qui demande de l’attention et observation car 2 des 4
enfants sont jumeaux et difficiles à reconnaître. Après trois aller retours de balle, les prénoms sont mémorisés.

2°) Petite salutation avec comptine (libérer les toxines)

On va maintenant se lever et on va faire quelques mouvements avec une comptine :
- Bonjour le ciel
- Bonjour la terre
- Je regarde la lumière
- je sens le parfum des fleurs
- Je prends le soleil
- et je le mets dans mon coeur.
On va le faire 3 fois

Remarque et observation : exercice très apprécié, les enfants retiennent vite les paroles.
L’un d’entre eux remarque qu’un des tapis comporte des fleurs, ils se mettent alors tous à
sentir ce tapis.

3°) Observer et imiter
On va venir s’asseoir sur le tapis.
J’ai déposé des feuilles retournées. Vous allez regarder quelques instants ce qu’il y a sur la
feuille sans le montrer aux copains. Ensuite vous allez faire deviner l’animal qui est sur la
feuille.
Qui commence ? (Le singe, L’oiseau, L’éléphant, Le tigre)

Remarque et observation : pas évident de se lancer, certains enfants n’osent pas. Je montre
alors une posture, dès lors ils veulent tous démontrer leur animal. Les plus petits ne
comprennent pas le mot ‘imiter’.

4°) La ronde des animaux
On va maintenant marcher en rond tout doucement en écoutant la musique.
Quand la musique s’arrête, si je dis:
- Freeze : on reste sans bouger, comme une statue
- Le nom d’un animal : on prend la posture de l’animal.
Remarque et observation : exercice qui plaît. Ne pas hésiter à marcher lentement et espacer
les ‘freeze’ pour éviter que cela soit trop rajasique.

5°) Observer
Observez Ganesh, pour commencer, Ganesh est représenté par quel animal ?
Qu’est ce que vous voyez de bizarre chez lui ?
Ganesh a Une grosse tête pour bien réfléchir. Mémoire d’éléphant
De grandes oreilles pour bien …écouter
Des petits yeux pour se concentrer
Une petite bouche pour ne pas trop … parler
Un gros ventre pour digérer les repas et les mauvais nouvelles.
Description de Ganesh de manière simple (inspiré de l’image ci jointe /
www.capsurlemonde.org)

Remarque et observation : Les enfants sont intrigués. Ils demandent pour toucher la statue.
Certains me font remarquer des détails que je n’avais jamais vu.

6°) La marche des éléphants (libérer les toxines)
Savez vous comment se déplacent les éléphants ?
On va faire un groupe d’éléphant qui se promène et qui traverse plusieurs rivières. Dans ces
rivières il y’a du courant et des crocodiles. Alors les éléphants attrapent la queue de l’éléphant de devant avec leur trompe.
Nous on va passer une main entre les jambes, et on va attraper la main du copain de derrière.
Une fois qu’on est prêt on va traverser 4 rivières (représentées par les tapis).
On y va dès que la musique commence !
On relâche ensuite les mains et on vient d’asseoir sur le tapis.

Remarque et observation : La musique prévue est ‘la patrouille des éléphants’ – Le livre de la
jungle, malheureusement, je n’ai pas eu de réseau internet et impossible de lancer le
morceau. Jeu assez ‘excitant’, ça chahute vite ! Pour se recentrer, j’improvise une version du
tableau, où les enfants se mettent les uns derrières les autres, j’écris dans le dos du dernier et il répète le dessin dans le dos de celui de devant. Ensuite on essuie le tableau 2 par 2.

7°) Mudra Ganesh (libérer les toxines)
Est ce que vous avez envie de sentir la force de l’éléphant ?
On va faire mudra Ganesh. 6 fois en tout
Si un jour vous avez peur de quelque chose et bien vous pouvez refaire le geste de la force de l’éléphant. Vous allez sentir votre force et votre courage qui va revenir.
Remarque et observation : l’exercice plaît. « On sent les muscles »

8°) Respiration de l’éléphant (Bien respirer)
Avec quoi respire l’éléphant ? Réponses : son nez, une trompe
Vous n’avez pas de trompe, qu’est ce que vous avez ? Réponses : un nez
On va mettre le doit juste sous le nez pour sentir qu’on respire. Qu’est ce que vous sentez ?
Réponses : ça sent mauvais / le fromage (fou rire général) / de l’air

Remarque et observation : l’exercice est peut être un peu trop ‘subtil’ pour les tout petits

9°) Respiration de l’éléphant (2) (bien respirer)
En position allongée. Mettez la tête sur le ventre du copain. Le copain va respirer en gonflant son ventre, faire comme un petit ballon qui se remplit et qui se vide.

Remarque et observation : ils adorent ! Mais au bout d’un moment se chatouillent, 
s’ennervent. J’improvise une petite marche d’éléphants cosmonautes en silence avant la relaxation. Effet immédiat !

10°) Retour au calme (se détendre)
Il y a des chasseurs qui rôdent. Les éléphants ont une technique pour ne pas se faire repérer.
Je vais vous montrer. S’enrouler dans le tapis et ne plus bouger, ne plus faire de bruit.
Je vois encore des éléphants qui bougent. Chut !

Remarque et observation : le jeu préféré unanimement. Les enfants demandent pour rester
encore comme ça. J’improvise un petit animal qui marche sur les tapis avec la balle de Pilates

11°) Relaxation (se détendre)
On va maintenant écouter le bruit de la savane, essayer d’entendre des animaux s’assurer qu’il
n y a pas de chasseur qui rode ! (sons de la nature savane /savane crépuscule, 2minutes).
On va ensuite sortir du tapis, on va s’étirer, bailler en faisant du bruit.
Asseyez vous et dites moi ce que vous avez entendu comme animaux

Remarque et observation : Sons issus de http://www.universal-soundbank.com/
Les enfants sont détendus, calmes, imaginatifs

Je vous remercie de votre attention, je pense qu’on peut tous s’applaudir !!
Les enfants insistent pour m’aider à replier les tapis.

Elliot : J’ai aimé m’enrouler. J’aurais bien voulu le faire plus
Arthur : j’ai aimé la marche des éléphants. Et surtout on a bien ri !
Gabin : faire la statue quand tu dis ‘Freeze’
Oscar : la respiration avec la tête sur le ventre du copain

Conclusion :
On ne voit pas le temps passer ! J’ai été moi aussi dans l’instant présent tout au long de ce
cours.
L’échange avec les enfants est simple et direct. Ils ressortent de la séance calmes et sereins,
mais sont vite tentés de refaire du bruit et chahuter en voyant les jouets à portée de main.
J’observe des différences entre les enfants du même âge, certains s’expriment facilement par la parole, d’autres plus aisément par le corps.
Peut-être insister davantage sur des ‘règles’ du jeu avant de commencer la séance (ex : on ne quitte pas le salon).
Une séance à refaire avec des enfants qui ne se connaissent pas du tout, et dans une
environnement ‘neutre’.
La prochaine fois j’emporterai la musique sur un autre support pour ne pas être tributaire
d’internet.

PS : Désolé pour la retranscription sommaire sur le blog, mais j’ai laissé un bras au ski et même les copier-coller sont laborieux :-)

L’écureuil et la première neige

Atelier de yoga dans le cadre d’un centre de loisirs
le 20 novembre 2013. Mercredi après-midi, à 14h
Durée (prévue) : 30-45 minutes
2 GROUPES – Âge 4 ans

large-ECUREUILNous sommes fin novembre, l’hiver approche, les enfants attendent Noël et la neige, je suis donc partie à la recherche d’un album qui parle de la saison de l’hiver. Lorsque j’arrive les enfants sont plus nombreux que prévus, je propose donc de faire deux séances de suite pour que tout le monde puisse en profiter. Nous formons un groupe de 14 enfants et un groupe de 10 enfants (accompagnés d’un animateur à chaque fois).

La séance basée sur l’album «L’écureuil et la première neige», qui raconte l’histoire d’un écureuil, d’un hérisson et d’un ours qui décident de ne pas hiberner, et de résister au sommeil afin de voir des flocons de neige pour la première fois.

YAMA
En cercle je raconte l’histoire en montrant l’album,
les enfants écoutent. Puis je demande aux enfants de se présenter, un par un, en imitant la voix de l’ours, puis du hérisson puis de l’écureuil.
Je les précède en me présentant, je mime :
- l’ours : grosse voix , grande bouche, tête qui bouge
- le hérisson  : petite voix-petits yeux, je me recroqueville un peu
- l’écureuil : petite voix, mais grands yeux vifs, je suis en alerte

Certains enfants sont timides, n’osent pas tout de suite, en tout cas ils trouvent ça rigolo. Il aurait peut-être été utile de montrer à nouveau les images des animaux afin que les enfants s’imprègnent plus de leur caractéristiques physiques, d’autant que je disposais de très belles illustrations.

herisson-ecureuilours

 

 

 

 

 

 

 

 

NIYAMA

MATIN-ECUREUIL
C’est le matin, nous sommes des écureuils, et il faut faire sa toilette avant se sortir, je me frictionne le visage, me passe la main dans les cheveux avec les doigts arqués, d’avant en arrière, me tapote le long des bras et des jambes du centre vers les extrémités pour enlever les brins d’herbe et de feuilles accrochés dans mes poils. Je me lève et je m’étire !
Ça fonctionne, à développer pour leur faire faire des choses deux par deux.

 

 

neigeEnfin nous sortons de nos abris pour aller marcher dans la neige, je regarde tout autour de moi, il y beaucoup de neige, ma démarche est très lente je dois soulever les pieds très hauts et me servir des mes bras pour ne pas perdre l’équilibre.

 

 

 

 

Je montre, je marche avec eux. Je m’aperçois que l’espace que j’avais délimité avec des bancs (car nous sommes dans une grande salle) est trop petit, nous sommes trop proches les uns des autres. Je m’aperçois aussi qu’il est difficile de jouer le jeu avec eux tout en restant dans une position d’observateur. Pour cette séquence j’avais préparé une bande sonore avec des bruits d’arbres, d’oiseaux et de pas dans la neige, le matériel de l’école n’offre pas un niveau sonore suffisant pour que le son procure une ambiance. Dommage. Je crois beaucoup au pouvoir du son pour capter et canaliser l’attention. En fait ça  ne marche pas aussi bien que je l’avais prévu (j’avais un bon souvenir de la marche des cosmonautes).

Avec un bol tibétain je fais s’arrêter les enfants pendant leur marche dans la neige.
Premier stop : «je me secoue tout entier pour enlever toute la neige».
Deuxième stop, «on se tient par la taille à la queuleuleu pour ne pas se perdre, et on continue la marche dans la neige en soulevant bien les pieds.»
Troisième stop : je montre le bûcheron (en expliquant que dans la forêt il y a aussi des bûcherons), les enfants sont invités à faire le bûcheron.
Ça fonctionne. Les enfants jouent le jeu, le bûcheron y compris.

ASANA
En cercle. Salutation au soleil modifiée avec sa petite comptine :
« bonjour le soleil » (extension, bras levés), « bonjour la neige » (flexion avant), « oh toute cette neige » (en flexion mais le regard vers l’avant), « je prends un flocon » (flexion avant), « je prends le soleil » (extension bras levés), « et je les mets dans mon cœur » (namaste).
Il aurait été préférable qu’ils se placent en rangées plutôt qu‘en cercle, dans le premier groupe des enfants turbulents ont entraîné les autres à se jeter au milieu du cercle.

Les enfants face à moi cette fois, je montre Vkrasana – l’arbre. Puis nous imitons les arbres , en prenant la posture mais avec les branches qui bougent au gré du vent. D’un côté puis de l’autre.
Les enfants sont concentrés, l’exercice se passe bien.

PRANAYAMA
Nous nous asseyons là où nous sommes, je distribue à chacun un petit sapin que j’ai découpé dans du papier vert brillant. La forme est très simple presque triangulaire. Ils sont contents d’avoir un joli petit objet.
1er groupe : je demande aux enfants de respirer en regardant le sapin et de suivre des yeux un  côté en montant et l’autre côté en descendant, (sur l’inspiration en montant, sur l’expiration en descendant). Ça ne marche manifestement pas c’est trop compliqué et trop abstrait pour des enfants de cet âge.

2eme groupe : cette fois je demande simplement aux enfants de souffler sur le sapin – comme le vent qui souffle dans les branches (c’est mieux mais je doute de la pertinence de l’exercice).

PRATYAHARA-DHARANA
C’est le moment de la relaxation. Les enfants s’allongent.
Je leur demande d’écouter les bruits autour d’eux, puis je leur fais faire une mini rotation de la conscience en imaginant qu’il sont des ecureuils et qu’ils sont retournés dans leur abri.
Un minuscule flocon de neige vient virevolter autour d’eux et se poser sur la main, puis sur l’épaule, le ventre, la jambe, le pied, puis de l’autre côté, la main, l’épaule, la jambe, le pied. Le front le bout du nez, le cœur.
Puis de commencer à bouger les doigts, la tête. Et revenir assis.

J’aurais dû placer les enfants de façon plus ordonnée. Si la transition avait été faite moins rapidement, avec plus de méthode, si on avait « ritualisé » la mise en place, nous aurions sans doute commencé plus calmes (le premier groupe surtout). De plus les enfants étaient trop proches les uns des autres, se touchaient parfois. Je me demande si il ne serait pas interessant d’utiliser un petit instrument pendant la rotation de la conscience, comme un tout petit tintement au moment où le flocon se pose sur le corps (une petit clochette?).

REMARQUES GÉNÉRALES

En fin de séance avec le deuxième groupe il s’est passé quelque chose d’assez intéressant et de complètement imprévu. Après la relaxation, les enfants étaient encore tous assis et un d’eux m’a demandé d’essayer le bol tibétain. Je lui ai tendu le bâton, il a cogné le bol. Alors j’ai vu tout les enfants comme captivés par le son, et un grand silence se faire. Ils ont bien sûr tous voulu essayer, mais ont tous attendu leur tour très calmement , et après avoir cogné le bol chacun d’eux s’est levé, pour aller remettre ses chaussures, chacun son tour, sans précipitation, naturellement.

De façon générale, les groupes étaient trop nombreux bien sûr. Les séances ont duré moins longtemps que prévu (25 minutes).

Je remarque aussi qu’il n’est pas toujours facile de trouver sa place, c’est à dire montrer avec emphase, être dans le mouvement, mais garder la distance nécessaire à l’observation.
Quelques jours plus tard j’ai demandé aux animateurs ce qu’ils avaient pensé de la séance, ils m’ont dit que les enfants avaient aimé. Eux aussi ont pensé que les enfants étaient trop nombreux. J’ai insisté pour avoir des critiques sévères, sans succès. Pour ma part j’ai trouvé que tout allait très vite, je pense aussi que j’aurais pu exploiter davantage l’album en y revenant en cours de séance.

L’album utilisé est : L’écureuil et la première neige, Sebastian Meshenmoser, Minedition.

COMPTE RENDU DE SEANCE YOGA ENFANTS

 SEANCE DE YOGA POUR LES ENFANTS DU 4 DECEMBRE 2013

Lieu : salle de jeux de l’école maternelle de SPICHEREN de 17H00 à 18h00

THEME DE L’ATELIER PROPOSE : LA FORÊT

OBJECTIF DE L’ATELIER : DECOUVERTE DU MONDE DE LA FORÊT

Cet atelier s’est déroulé avec  8 enfants  âgés de 6 à 10 ans en fin d’après midi de 17H00 à 18H00 (atelier privé)

Préparation de la salle :

Comme la salle est assez grande, j’ai séparé la salle en deux parties à l’aide de bancs afin de réduire l’espace.

Une moitié de la salle prévue pour la partie « VIVRE ENSEMBLE » et « ELIMINER LES TOXINES » et l’autre partie de la salle pour  la partie « LA BONNE POSTURE, BIEN RESPIRER, SE DETENDRE ».

J’ai également préparé au sol le jeu de la marelle. Les tapis ont été placés an cercle autour des cartes déposées au sol.

VIVRE ENSEMBLE :

Nous avons formés un cercle et les présentations se sont faites : chaque élève donne son prénom avec un visage souriant.

Puis chaque enfant  lance une balle en mousse à un autre enfant de son choix, en redisant son prénom et ce qu’il aime manger, puis un deuxième tour en disant quel est son animal préféré.

Puis nous nous sommes donné la main pour former une ronde.  Nous nous sommes avancés vers le centre du cercle  sur une inspiration,  en disant « bonjour »  et  sur  l’expiration, nous avons reculé en baissant les bras. Pour l’inspiration j’ai utilisé le terme « je prends  de l’air » et pour l’expiration le terme de « je laisse sortir l’air ». Nous avons répété ce mouvement 3 fois.

Les enfants ont fait connaissance très rapidement  et aucun n’est resté en retrait.

Marcher dans tous  les sens au rythme de la musique (Arizona  Dream)  en faisant un sourire à tous les enfants que l’on croise et s’arrêter  dès que la musique s’arrête, ne plus bouger, faire la statue.

Puis j’ai changé de musique pendant que les enfants retrouvèrent  la posture debout dans le cercle (L’arbre de Vie de Stephen Clearmont, ce CD est un vibrant hommage à l’univers de la forêt). Au rythme de cette musique douce, les enfants se sont déplacés lentement, en silence, avec des mouvements amples, comme « un cosmonaute dans sa bulle »en le remplaçant par   « le promeneur en combinaison de ski dans la forêt », en explorant l’espace qui les entoure, en écoutant le chant des oiseaux dans la forêt. Je leur ai donné l’image d’une forêt très dense, ou il faut écarter les branches et les buissons pour avancer ainsi qu’enjamber  les troncs au sol, toucher les mousses au sol, écouter le chant des oiseaux en utilisant les oreilles comme des radars, les yeux pour bien regarder autour de lui.

Cette partie peut également faire partie de « VIVRE ENSEMBLE » et « ELIMINER LES TOXINES »

ELIMINER LES TOXINES :

Puis je leur ai proposé un auto massage complet du corps, avec comme support une histoire :

C’est l’hiver, il fait très froid dehors, il a neigé, et  le soleil est au rendez vous, une belle journée pour aller se promener en forêt dans la neige fraiche. Mais avant de sortir il faut bien s’habiller.

Vous allez enfiler des grandes chaussettes, pour bien recouvrir les pieds et les mollets. Puis vous allez enfiler votre combinaison de ski, en commençant par enfiler une jambe puis l’autre et vous la remontez bien jusqu’à enfiler un bras puis l’autre bras et vous fermez la grande glissière à l’avant du ventre jusqu’au cou. Et que faut- il ensuite ? (les enfants font leur proposition…)

Puis vous mettez le bonnet sur la tête en recouvrant bien les oreilles,  vous allez mettre un peu de pommade sur le visage pour protéger la peau du froid et du soleil. Etalez bien la pommade sur les joues et le nez, sans oublier le front et le menton.

Que nous faut- il encore ? Des gants bien sûr, enfilez un gant puis l’autre, une écharpe autour du cou et enfin mettre des lunettes de soleil pour protéger les yeux en dessinant les lunettes autour des yeux.

Voilà nous sommes prêts pour sortir et profitez de cette belle journée d’hiver.

En marchant sur le chemin recouvert de neige au milieu de la forêt, le soleil brille entre les branches et cela fait du bien. C’est ce qui nous amène  à le remercier et à le saluer en faisant trois salutations au soleil et en récitant un petit poème pour le remercier :

INSPIR       BONJOUR LE SOLEIL, EXPIR        BONJOUR  LA TERRE, INSPIR       JE VOIS LA LUMIERE, EXPIR         JE SENS L’ODEUR DES FLEURS, INSPIR       JE PRENDS LE SOLEIL, EXPIR         JE LE METS DANS MON CŒUR

Puis nous continuons  à avancer, à jouer dans cette belle forêt et nous rencontrons un bûcheron en train de couper du bois pour le mettre dans sa cheminée.

Vous vous écartez  pour ne pas vous gênez, et nous allons faire comme ce bûcheron. La hache est lourde alors il faut prendre de l’air en la soulevant bien haut et en se relâchant vers le sol, plier un peu les genoux en laissant sortir l’air vous poussez un cri « HAN », et on va refaire ce mouvement plusieurs fois.

Les enfants ont adorés ce massage et le han du bucheron.

SE METTRE DANS LA BONNE POSTURE :

J’ai  proposé le support du jeu de la marelle, en utilisant les fiches « bingo peda yoga ».

J’avais déposé les fiches au sol, préalablement, avec les postures ainsi que des dessins de mandalas, en alternant. Un hibou de paille sert de jeton et se déplace sur le jeu (de 1 à 15) ;  le N°1 représentant la terre avec la posture de l’arbre et le 15 la posture couchée représentant le ciel.  Je leur ai  mis à disposition un gros dé en mousse.

Les règles du jeu sont les suivantes :

J’ai distribué des boules de papier de couleur (boule pour sarbacane) à chaque enfant en guise de jetons.

Chaque enfant dispose d’un espace pour pratiquer les postures sur son tapis.

Chaque enfant tire au sort une fiche de jeu  BINGO PEDA YOGA.

Puis chaque enfant jette le dé à tour de rôle et déplace le hibou sur les cases selon le nombre indiqué sur le dé.

Si le hibou s’arrête sur un mandala, l’enfant rejoue et si le hibou s’arrête sur une fiche posture, il pratique la posture puis les enfants ayant  cette posture sur leur fiche BINGO,  la pratiquent  à leur tour. Puis ils déposent une boule de papier sur cette fiche à l’endroit correspondant à la posture pratiquée.

Les différentes postures proposées dans ce jeu sont en relation avec le thème proposé « la forêt », comme le papillon, l’arbre, la souris, la chien, l’oiseau, la fleur, la libellule…

Ce jeu s’arrête lorsque tous les enfants ont jeté le dé et pratiqué plusieurs postures.

Les enfants ont pris beaucoup de plaisir dans ce jeu et comme ils ne connaissaient pas les postures je les ai aidés à bien la prendre mais également leur montrer comment la prendre.

BIEN RESPIRER :

Ils se sont installés en cercle les pieds vers le centre du cercle, les pieds se touchent pour former une fleur, leur corps étant les pétales.

A L’INSPIR LA FLEUR S’OUVRE AU SOL  LES BRAS VERS L’ARRIERE ET A L’EXPIR LES MAINS  VIENNENT TOUCHER LES PIEDS, LA FLEUR SE REFERME, A L’INSPIR LES MAINS GLISSENT SUR LES JAMBES ET LE DOS SE DEROULE SUR LE SOL, LES BRAS S’OUVREENT VERS L’ARRIERE … A FAIRE PLUSIEURS FOIS DE SUITE

Puis j’ai proposé de rester quelques instants couchés au sol en pratiquant une respiration abdominale et en déposant une fleur en papier crépon sur leur ventre. INSPIR LA FLEUR SE SOULEVE EXPIR LA FLEUR S’ABAISSE

RELAXATION :

Je leur ai proposé une relaxation d’environ 6 mn avec une histoire sur le thème de l’arbre et de la forêt. Un petit papillon se déplace sur les différentes parties du corps :

Tu t’installes confortablement au sol,… ferme les yeux… et  écoute le silence autour de toi… et tu ressens tout ton corps lourd sur le sol.

Imagine être un arbre…au tronc solide….avec de nombreuses branches… tes bras et tes mains  sont devenus des branches qui  s’ouvrent vers le ciel…tes feuilles sont comme des grands radars… qui captent l’énergie du ciel, tes pieds sont des racines solides qui s’étirent loin dans le sol.

Imagine que sur une branche de cet arbre que tu es, un papillon s’est posé…,  tu vois ses couleurs, sa forme…, il est magnifique…il s’envole… et viens se poser sur ta main droite… , sur le coude… l’épaule…la jambe…le genou… le pied droit…puis sur la main gauche… le coude… l’épaule… la jambe… le genou…le pied gauche…et il s’envole  à nouveau, vers le sommet de la tête, le bout du nez, le menton, le cou…se pose sur le nombril .

(en déposant un papillon de papier crépon couleur sur leur ventre)…et ce papillon reste posé sur ton ventre et il se soulève quand tu prends de l’air…, il s’abaisse lorsque l’air ressort…observe…et tu respire bien et lentement  en observant le papillon posé sur ton ventre… puis il s’envole vers le ciel…il monte… monte …aidé par le vent…toujours plus haut dans le ciel… il est de plus en plus petit et disparaît…

Et tu reviens de nouveau à l’arbre solide que tu es…tu ressens à nouveau tes racines…tes pieds …, tes branches…tes mains et tes bras…, le tronc…ton corps… tu es bien après cette découverte de la forêt…

Bouge ton corps…  tes mains …, tes pieds,  tu ouvriras doucement les yeux …, tu étires ton corps… et tu viens t’assoir tranquillement.

Commentaires des enfants : Tous les enfants qui ont participé à cette séance, ont apprécié. Il y en a plusieurs qui ont adoré la partie avec le jeu de la marelle, le bucheron a également eu du succès. Personnellement je les ai trouvés apaisés en fin de séance et ils sont restés assis sur leur tapis même une fois les parents dans la salle. On avait l’impression qu’ils n’étaient pas du tout pressés de rentrer. 

 

Pour bien commencer l’année..

Une petite séance ‘Eléphant / Gaja Vadivu‘, répétition avant un atelier avec davantage de copains courant janvier.

Participants : mes 2 tornades de 4 et 6 ans
Durée : 30 min
Objectifs :
- Se dépenser et bouger après des activités ‘intellectuelles’, quand la météo ne permet pas de sortir
- Jouer à deux, se respecter
- Passer un moment sympathique ensemble
- faire travailler la mémoire et l’écoute, le respect des consignes
- S’amuser !

1) Petite ‘salutation’ accompagnée de la comptine (Bonjour le ciel, bonjour la terre, etc), réalisée 4 fois.

Observation : les enfants retiennent quasi instantanément la comptine et réclament pour refaire l’enchaînement plusieurs fois.

2) Assis dos à dos sur le tapis, chacun à une feuille retournée. Ils retournent la feuille qui est un mandala, représentant chacune des animaux. Retourner ensuite la feuille, imiter et faire deviner l’animal identifié.

image_3

Observation : quelle imagination ! Animaux vite reconnus

3) Je leur montre une suggestion de posture pour chaque animal (ici l’éléphant et le poisson)

4) Marche lente, puis au signal, on prend la posture indiquée

image_4

Posture du poisson ci-dessus. Pour l’éléphant, j’ai proposé le Gaja Vadivu emprunté au Kalaripayat.

Observation : fou rire général / L’exercice peut être rajasique

5) Retour au calme, assis sur le tapis. Lecture du début du livre ‘Babar, Le Yoga des éléphants’ (Laurent de Brunhoff). On s’arrête sur une image à observer attentivement, pour développer sa mémoire d’éléphant.

image_2

Je cache ensuite l’image et pose des questions type :
- combien y’a t il d’arbres sur l’image ?
- de quelle couleur est le tee-shirt du petit singe?

Observation : ils ont une excellente mémoire visuelle. Astuce pour éviter qu’un même enfant donne toujours la réponse, demander à lever le doigt quand on a la solution

6) Tableau magique : lavage, époussetage, puis écriture chacun son tour.
Tout d’abord des formes, puis des lettres, puis des chiffres.

image_5

Observation : c’était la première fois, véritable succès pour l’exercice. Le contact physique bienveillant rapproche les enfants.

7) Je décris l’éléphant et demande quelles sont ses qualités.
Je me mets ensuite à 4 pattes et demande aux enfants d’essayer de faire bouger l’éléphant.

Observation : franche partie de rigolade. Je ne le ferais peut-être pas avec 15 enfants :-)

8) Temps calme avec la tête posée sur le ventre d’un autre. On respire en faisant un petit ballon avec le ventre. On observe la tête posée qui monte et qui descend.

image

Observation : temps calme.. au début, ne pas trop faire durer l’exercice.

9) Salutation du début. Les enfants connaissent maintenant les postures et les paroles par cœur.
Observation : ils adorent les ‘rituels’ et sont contents de montrer qu’ils connaissent.

10) On s’applaudit !!

‘Debrief’ de fin de séance :
Oscar : j’ai adoré quand on met la tête sur le ventre de l’autre.
Gabin : moi j’ai bien aimé le tableau, je vais le refaire !
Les deux (réconciliés pour un moment) : on peut aller colorier les mandalas ?

image_1

J’en profite pour vous souhaiter une chouette année 2014, remplie de cours de mini yogis !
Amicalement
Guillaume

Nota : merci de me signaler les éventuelles fautes et coquilles (et de me demander l’autorisation pour utiliser les photos)

SHIVA NATARAJA- Atelier 3-5 ans. Par Nathalie Pacaud.

Thème : Shiva Nataraja

Séance réalisée un mercredi matin de 10h30 à 11h30.
Ages des enfants : 3 – 5 ans
Nombre de participants : 3 filles
Objectifs pédagogiques :
- Respecter et être bienveillant avec les autres et soi même
- Appréhender les cycles de la vie
- Se repérer dans le temps qui passe
- Contrôler ses mouvements en alternant détente

Rituel d’arrivée

Assis en cercle. On se salue en disant « Namasté »

La coupe de Shiva Nataraja // Vivre ensemble //

TYE Nathalie Pascaud

Assis en cercle. Au centre du cercle, une grande coupe remplie de ronds de papier de différentes couleurs (vert, jaune, orange, rouge) avec au milieu une statuette de Shiva Nataraja.
« Chacun son tour, venez choisir le papier dont la couleur vous plait le plus, puis allez vous rasseoir.»
« Puis, toujours chacun son tour, on se lève, on dit son prénom et la couleur qu’on a choisi. Les autres, on applaudit »
Effets constatés :
Les enfants sont fières lorsqu’elles se présentent et elles sont contentes lorsqu’on les applaudit.

Histoire de Shiva Nataraja // Eliminer les toxines //

Photo montrée :

TYE Nathalie Pascaud-2

« Est-ce que vous savez comment s’appelle le personnage de la statuette et qui est aussi sur cette photo ? » Shiva Nataraja, le danseur de l’univers
« Qu’est-ce qu’il est en train de faire ? » Danser
« Qu’est-ce qu’il y a autour de lui ? » Des flammes
« Qu’est-ce que ça fait les flammes ? » Ça brule, ça fait des cendres
« Vous avez-vu comment les flammes sont disposées ? »

En cercle :
« C’est comme les horloges ou les réveils de la maison, pour lire l’heure, pour savoir à quel moment de la journée on est »
« Shiva, quand il est comme sur la statuette, représente, comme l’horloge de la maison, le temps qui passe. Ses flammes montrent aussi que c’est lui qui détruit l’univers afin d’en créer un nouveau. En fait, il enlève ce qui ne va plus et met de belles choses à la place. »
« Maintenant, on va demander l’aide de Shiva Nataraja pour nettoyer notre corps. Avec son aide, on se frotte un pied, puis l’autre, une jambe, l’autre, les fesses, le ventre, la poitrine, le dos, un bras, l’autre, une main, l’autre, le visage et la tête. On peut aussi lui demander d’enlever toutes les idées pas belles qu’on a dans la tête, quand on n’est pas content, et mettre que des belles images dans notre tête. »
Effets constatés :
Enfants souriantes et détendues.

Histoire de la Trimurti // Prendre la bonne posture //

« Maintenant que Shiva Nataraja nous a aidé à nous nettoyer, on va pouvoir l’imiter, lui et 2 autres dieux important d’Inde. Car là-bas, il existe plein de dieux qui sont tous différents. Les trois principaux sont Brahma, Vishnu et Shiva. Ils peuvent être représentés de plusieurs manières. »

Photo de la Trimurti.
TYE Nathalie Pascaud7

« Tout d’abord, Brahma :

TYE Nathalie Pascaud-4

- « C’est le symbole de la création, comme le matin avec le soleil qui se lève » :
respiration avec les bras : les bras le long du corps, à l’inspire, on monte les bras
sur le côté à l’horizontale, expire on relâche.
- « il a 4 têtes » : mouvements tête flexion antéro postérieure, latérale et torsion
- « il est né d’une fleur de lotus » : mudra du lotus
- « il est accompagné d’un cygne » : posture : sortir la tête, coudes vers l’arrière, marcher
fièrement`

Puis Vishnou :
TYE Nathalie Pascaud-5

- « C’est le symbole de la conservation des bonnes choses, comme le midi avec le
soleil qui brille en haut dans le ciel ». Respiration avec les bras : les bras le long
du corps, à l’inspire, on monte les bras sur le côté jusqu’au ciel, expire on relâche.
- « Il est debout sur des serpents ». Faire le serpent qui rampe avec la langue qui siffle
- « Il se déguise en poisson ». Faire le poisson avec la bouche, les bras pour les nageoires et
les jambes pour la nageoire caudale
- « Il se déguise aussi en tortue ». Posture de la tortue
- « et aussi en lion ». Posture du lion qui rugit

Et enfin Shiva :

TYE Nathalie Pascaud6

- « il est le destructeur de l’univers pour amorcer un nouveau cycle, comme le soir avec le
soleil qui se couche ». Respiration main en salutation qui montent avec les bras tendu
vers le ciel avec l’expire les bras redescendent le long du corps, et on relâche.
- « Il danse sur un pied ». Posture d’équilibre sur un pied
- « Il est accompagné de Nandi le taureau qui est fort et fier ». Posture égyptien
- « Nandi est souvent couché, les pattes repliées sous lui, à l’entrée du temple de Shiva ». Posture de l’enfant
Effets constatés :
Elles s’amusent à imiter les animaux, observent bien les mouvements proposés et les réalisent correctement.

Le temple de Shiva // Bien respirer//

« La maison de Shiva Nataraja est un temple qui s’appelle Chidambaram.

TYE Nathalie Pascaud-6

Pour être en forme, on va aller apprendre à respirer au temple de Chidambaram.
On va maintenant imaginer, en inspirant, aller tout en haut du temple de Shiva, puis en expirant redescendre de l’autre côté du temple.
Et on recommence la même chose de l’autre côté.
On peut le faire 10 fois en comptant avec les doigts. »
Effets constatés :
Elles sont attentives à suivre mon doigt dans la respiration.

Nandi, le taureau joyeux // Se détendre//

« Maintenant qu’on a fait le plein d’énergie au temple, on va pouvoir se détendre et s’allonger sur les tapis, le dos au sol, ou dans la position qui est la plus confortable pour vous. Si c’est possible, on ferme les yeux pour bien écouter l’histoire que je vais vous raconter.
On va imaginer que Shiva Nataraja va venir vous voir avec sa flamme magique. C’est une petite flamme toute douce, et elle vient se poser délicatement sur votre main. Vous pouvez sentir cette petite flamme venir réchauffer doucement votre main, puis elle vient sur l’autre main, puis le bras ; elle saute sur l’autre bras ; elle va ensuite sur un pied, et l’autre pied, elle remonte une jambe, puis l’autre jambe. Elle vient réchauffer doucement le ventre, le dos puis toute la tête.
On peut maintenant s’imaginer comme Shiva Nataraja, en train de danser, en compagnie de Nandi, le taureau joyeux. On est comme eux, joyeux, souriant, tout content.
Puis progressivement, on peut commencer tranquillement à bouger le corps, à ouvrir les yeux, et s’étirer.
Effets constatés :
Calme, sourire, détente

La flamme de Shiva Nataraja // Se concentrer//

Dessin à colorier :
Puis je vais les transformer en bague magique (avec un point de colle). Vous pouvez utiliser votre flamme magique chez vous, pour enlever les douleurs, les pensées pas belles, et la flamme magique va les remplacer.
Effets constatés :
Les enfants sont contentes et fières de ramener chez elle cette bague magique.

Rituel de fin de séance

Assis en cercle. On se salue en disant « Namasté ».

Commentaires des élèves :

« On s’est bien amusé, on sait faire plein de postures comme les dieux indiens, et en plus on a une bague magique qu’on peut utiliser pour aller bien chez nous. »

GRAINE DE BLOG

bonjour à tous,

j’ai été un peu longue mais voilà… le blog est là. Il va évoluer, bientôt des couleurs, et surtout du contenu !.. Je découvre aussi mais je pense que nous pouvons partager ici nos expériences, des références. J’ai donné mon premier atelier de yoga il y a une dizaine de jours dans le centre de loisirs de mon fils, avec des enfants de 4 ans. Ce fut très instructif et j’ai pensé vous faire partager cette expérience. Ce sera sans doute mon premier article. À très vite donc.

Émilie.